LE PUR-SANG ARABE : ORIGINE, CARACTÈRE ET DISCIPLINES

Le pur-sang arabe

Le pur-sang arabe fait beaucoup parler de lui et ne passe point inaperçu. Il est d’ailleurs considéré comme le plus beau cheval du monde. Étant l’une des plus anciennes races de cheval du monde, il est doté d’un caractère agréable, mais surtout d’une endurance hors-norme. Zoom sur l’origine de ce prince du désert.

Origine du cheval arabe : le Prince du Désert

Le cheval arabe (ou Pur-sang arabe) fait parti des plus anciennes races équines connues. Les origines proviennent d’Asie, mais également au Moyen-Orient. En effet, des peintures et des ossements retrouvés lors de fouilles archéologiques ont démontré l’existence de chevaux similaires au cheval arabe il y a des milliers d’années.

Habitué au climat désertique, ce cheval a été domestiqué par les tribus bédouines. Durant des siècles, ces derniers ont choisi d’élever des races de chevaux endurants et courageux. Aussi, les critères de beauté furent partis de leur sélection.

Le Pur-sang arabe a été très remarqué par les pharaons, puis par les musulmans à l’époque de Mahomet. D’ailleurs, l’importance de cette race équine est attestée dans le coran. Pour les Bédouins, il était considéré comme un cadeau d’Allah, à vénérer, à chérir et adorer. 

Bien avant que les Européens ne prennent conscience de son existence, le cheval du désert s’était imposé comme une nécessité pour la survie du peuple bédouin. Les chefs des tribus pouvaient raconter les histoires verbales de chaque famille de chevaux de sa tribu aussi bien qu’il le pouvait de chaque famille de Bédouins. La mythologie et le romantisme de la race ont grandi avec chaque siècle qui passait alors que des histoires de courage, d’endurance et de richesse se mêlaient aux généalogies.

Le Pur-sang arabe s’est répandu en Europe

Ce Prince du désert a par la suite été exporté dans le monde entier à des fins commerciales et les guerres. En fait, depuis l’invention des armes à feu, l’époque du chevalier à l’armure blindé a perdu son importance. Au cours du XVIe siècle, des chevaux légers et rapides étaient recherchés pour être utilisés comme montures de cavalerie. Les guerres suivantes ont prouvé la supériorité du cheval arabe en tant que monture exceptionnelle dans le monde entier.

En effet, les Pur-sang arabes sont arrivés en France au VIIe siècle durant la bataille de Poitiers. Utilisée également pour d’autres guerres, cette race a été très appréciée par Napoléon Bonaparte. Ce dernier a permis le développement du cheval arabe en France, en imposant son élevage en pure race.

Il a également été utilisé pour créer de nouvelles races, notamment le Pur-sang anglais qui sert de cheval de course en Angleterre.

Le cheval arabe

Le pur-sang arabe : Ses caractéristiques

Le pur-sang arabe mesure entre 1,40 et 1,55 m au garrot et ne pèse pas plus de 400 kilos. Contrairement à d’autres races de chevaux, le cheval arabe ne possède pas de caractéristique fixe. Sa fine peau au poil court et soyeux, peut être de couleur noire, azélane, baie, grise, ou encore une couleur proche du blanc.

Ses grands et ronds yeux noirs affichent un regard très expressif. Le front du Pur-sang arabe est large et sec, des naseaux bien ouverts avec des veines apparentes. Sa queue est portée assez haute. Son encolure est longue et bien arquée, une croupe haute, son corps fin affiche une musculature importante.

En général, les chevaux arabes ont un dos court et droit, un équilibre et une symétrie parfaits, une poitrine profonde, des côtes bien cintrées, des jambes fortes et musclées de densité épaisse avec une position osseuse pelvienne plus horizontale.

Le cheval arabe possède une caractéristique particulière. Il ne possède que 17 cotes, contre 18 sur les autres races. Ces derniers possèdent 24 vertèbres, tandis que le cheval arabe en a seulement 21. En revanche, son espérance de vie est plus longue que les autres races de chevaux, entre 25 et 30 ans environ.

Bien qu’il paraisse fin et fragile à première vue, c’est en réalité un animal très robuste d’une excellente santé, ayant été habitué aux conditions extrêmes.

Côté nourriture, le Pur-sang arabe n’a pas besoin d’un grand apport alimentaire, en raison de sa taille. Il convient de ne pas lui donner une nourriture trop riche ni le suralimenter, car il peut facilement prendre du poids. Néanmoins, sa résistance démontre sa capacité à survivre 72h sans eau.

Le caractère du cheval arabe

Les chevaux arabes ont été élevés pour être loyaux, intelligents et amicaux . En tant que cheval « au sang chaud », ils peuvent être un peu plus fougueux que les autres races. Malgré leur côté doux, ces étalons peuvent se montrer capricieux ou imprévisibles.

Le cheval arabe est doté d’une grande agilité. Sa grande curiosité lui donne envie de tout apprendre.

Le Pur-sang arabe est peu adapté aux débutants. Un cavalier confirmé serait plus apte à dresser l’étalon. En effet, avec son côté espiègle, il peut très bien s’écarter de son chemin en un fragment de seconde. Ce cheval adore être en compagnie de ses congénères ainsi que la tendresse de son cavalier.

 Même si son éducation doit être stricte, il est important de l’élever avec amour et bienveillance, car cet étalon a besoin d’une grande attention pour s’épanouir.

Ses disciplines équestres

Les Pur-sang arabes sont sans conteste les champions de l’ équitation d’endurance. Élevés pour la vitesse et l’endurance, ces chevaux peuvent parcourir jusqu’à 150 kilomètres de terrain montagneux difficile en une seule journée.

Le pur-sang arabe peut être utilisé dans différentes disciplines équestres telles que le CSO, le TREC, le dressage ou encore l’endurance. Ils sont d’ailleurs très présents dans les concours de beauté.

Peu présents dans les compétitions de haut niveau en dressage ou en CSO, c’est en endurance qu’il excelle ! Il est d’ailleurs la race de chevaux la plus représentée en raison de ses incroyables capacités physiques et morales.

Un cheval polyvalent

Ce cheval polyvalent peut participer à de nombreuses disciplines équestres, notamment :

  • Attelage
  • CCE
  • Courses
  • CSO
  • Dressage
  • Endurance
  • Équitation western
  • Loisir
  • TREC

Néanmoins, cette race de cheval n’est pas adaptée pour les disciplines comme le Polo ou encore la randonnée.

Vous aimerez également :
LE MYTHE DU CHEVAL PÉGASE
COMMENT MONTRER SON AMOUR DES CHEVAUX
COMMENT PRENDRE SOIN DE SON CHEVAL