Comment entretenir un vieux cheval ?

Comment entretenir un vieux cheval ?

Un cheval, quand il prend de l’âge, a besoin d’être bien surveillé et de recevoir des soins spécifiques. Bien qu’il y ait un âge moyen à partir duquel il est jugé de vieux, il faut également prendre en compte les activités physiques qu’il a effectuées. En effet, ces dernières influent considérablement sur l’état de l’animal dans sa vieillesse. Voici donc comment entretenir un vieux cheval.

Entretenir un vieux cheval : les signes courants de vieillesse

L’Institut français du Cheval et de l’équitation suggère qu’un cheval peut déjà être considéré comme vieux à partir de ses 15 ans. Certaines conditions de vie et leurs activités sont toutefois à prendre en compte puisque chaque cheval n’a pas le même passif. Pour ceux dont les propriétaires ont été particulièrement attentionnés quant à leur soin, les chevaux ne se font vieux qu’entre 20 à 25 ans. Contrairement à ce que l’on puisse supposer, la maigreur n’est pas signe de vieillesse non plus. Cela porte toujours à croire que c’est le cas, mais cela peut arriver pour plusieurs autres raisons.

Les troubles dentaires

Il s’agit du problème lié au vieillissement le plus fréquent chez les chevaux. Comme dans le cas des humains, ces animaux perdent l’émail de leurs dents quand ils prennent de l’âge. On compte environ 40 % de la population sénior affectée par ce cas. La table dentaire qui est responsable du bon fonctionnement de la mastication s’use. Ceci provoque l’apparition des crêtes ou arêtes coupantes dans la bouche du cheval. Ces dernières causent donc des douleurs lors du broutage et du broyage. Dans certaines situations, cela peut même engendrer des blessures.

Les troubles dentaires induisent à non seulement une mauvaise alimentation, mais aussi à une digestion pas très saine chez le cheval. Ce qui justifie, par la suite, une perte de poids considérable.

Les troubles de locomotion

Aussi surprenant que cela puisse être, les vieux chevaux font face à l’arthrose. C’est-à-dire qu’ils expérimentent une sorte de dégénération au niveau du cartilage. Ce qui cause des difficultés vis-à-vis de leur déplacement. Plusieurs facteurs influent sur l’âge de l’apparition de ces symptômes. À part le terrain génétique et les conditions de vie, les chevaux qui ont pratiqué des activités sportives extrêmes ou ceux qui ont commencé trop jeunes risquent d’avoir de l’arthrose assez tôt. Les chevaux séniors présentent ainsi des raideurs musculaires, une marche boiteuse et des tendons qui manquent souvent à leurs rôles.

Entretenir un vieux cheval : Quels soins adopter ?

Dès l’apparition des pathologies qui montrent le vieillissement du cheval, il est nécessaire de le surveiller de près. Vous pouvez faire appel à un vétérinaire spécialisé pour effectuer une consultation adéquate. En attendant, il existe des gestes simples qui ne vont vous prendre qu’un peu de votre temps, mais qui seront nécessaires pour une meilleure santé de votre animal.

Surveiller l’état de ses dents

Tout comme celles des humains, les dents de chevaux s’usent avec le temps. Ils nécessitent donc un suivi dentaire, d’une fréquence d’une à deux fois par an. Un râpage est aussi indispensable tous les deux ou trois ans. Cela lui permet d’avoir des dents en bon état sur une longue durée. Nul besoin d’attendre qu’il vieillisse avant de s’y consacrer. La prévention est toujours la meilleure des solutions.

Lorsqu’il prend de l’âge, pensez à prendre le temps de l’observer quand il mange. Si votre cheval broute moins vite que d’habitude, il est fort possible qu’il ait à faire avec des problèmes dentaires. C’est également le cas si vous apercevez des foins entiers, signe de mauvaise digestion, dans ses crottins. Un gonflement au niveau de ses joues peut également se faire remarquer. En tout cas, n’hésitez pas à faire appel à un dentiste équin dès l’apparition de ces signes.

L’apparition de l’arthrose et la mise à la retraite

L’arthrose engendre l’apparition de la fonte musculaire qui limite le déplacement. Malgré cela, il n’est pas recommandé de cesser soudainement les activités de votre cheval. Surtout s’il s’agit d’un cheval de sport. Ce changement brusque de mode de vie pourrait mettre votre animal dans un état de déprime. Vous êtes donc invité à diminuer progressivement les exercices et à lui laisser plus de temps de récupération.

Une bonne alimentation

Entretenir un vieux cheval consiste également à lui donner une bonne nutrition. Plus un cheval vient, plus son système digestif perd en performance. Votre cheval aura ainsi tendance à chercher de la nourriture facile à mâcher et à digérer, comme l’herbe de paddocks. Ce qui n’est pas toujours évident à trouver en qualité. Heureusement, vous pouvez faire l’acquisition des aliments adaptés à votre cheval âgé sur le marché. Vous découvrirez des fibres courtes, des granulés de fibres ou encore des floconnés pour cheval. À noter que, qu’importe le type d’alimentation que vous choisissez pour votre animal, il faut que celui-ci soit riche en protéine et en acides aminés. Pour des calories supplémentaires, l’ajout d’un peu d’huile est conseillé.

Et voilà tous nos conseils pour vous aider à savoir comment entretenir un vieux cheval.

Vous aimerez aussi :
COMMENT DÉBOURRER UN CHEVAL ?
L’ARTHROSE CHEZ LE CHEVAL
LA RACE DU CHEVAL LIPIZZAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.